Mar y Montes Jornada 5 Alhambra y Generalife

De retour à Granada, le voyageur visite l’un des plus rares et impressionnants bijoux de l’architecture arabo-andalouse. Deux jours après la promenade dans le quartier du Sacromonte, d’où il pouvait observer ce palais magnifique, il ne peut pas quitter la ville aux trois collines sans connaître la magie des salles de l’Alhambra et les jardins somptueux du Generalife.

Après la visite des palais, le voyageur se promène dans le labyrinthe des ruelles aux mille odeurs du quartier de l’Albaicín. Rien de plus romantique que cette vieille ville qui s’étend de l’autre côté de la rivière Darro, face à l’Alhambra. Au temps où Granada dominait le royaume Nazari, on la nommait « la Reine des cités », car c’était une ville d’artistes et de musiciens. Aujourd’hui, elle reste l’un des foyers du chant profond et le voyageur a l’opportunité de découvrir cette poésie dans l’un des lieux emblématiques du monde Flamenco: la Peña de la Platería. Depuis la fondation du lieu en 1949, les plus grands noms du flamenco ont enchanté cette célèbre scène vénérée des puristes.

Dans la « Peña », la joute flamenca de grande tradition gitane, aura lieu après un fameux repas offert par les hôtes, dans ce lieu associatif. Le récital sera animé par un groupe d’artistes grenadins, guitare et voix, triés sur le volet.

Durant chacune de ses expériences artistiques et d’écoute du « cante jondo », le voyageur a pu abandonner son cœur à des émotions profondes que seul le Flamenco est capable de transmettre. Il a aussi pu aborder cet art ancestral dans toute sa complexité et sa diversité entre villes et campagne, d’une région à l’autre, de la grande tradition à l’audace de l’expérimentation


,